Non classé

Pourquoi un site de chat peut être assimilé à la prostitution ?

10 avril 2019

Parmi tous les moyens de s’exciter sur le net, les sites de chat sont peut-être les plus divers de tous. Et pour cause : chacun dispose de plusieurs dizaines, dépassant parfois la centaine, de modèles avec lesquels rentrer en contact à plusieurs degrés d’intimité. Certains de ces sites, selon les options qu’ils proposent, sont néanmoins considérés comme illégaux, car apparentés à de la prostitution. Pourquoi faire le parallèle entre un site de discussion et de la prostitution ? Je vous explique ça.

Sites de chat : le principe

Il existe partout autour de nous de nombreux médias dédiés à l’excitation de l’être humain. Les magazines pornographiques, le téléphone rose, les films pornographiques et les prostituées par exemple. Les sites de chat diffèrent un peu des autres, dans le sens où ils ont été les premiers à s’ouvrir à l’amateurisme.

Première étape : le choix du partenaire

Les sites de chat sont nombreux, et fonctionnent tous sur le même principe : lorsque vous vous y connectez, vous arrivez rapidement devant la liste de tous les modèles, ou « Cam girls », du site. Celles-ci peuvent être triées selon plusieurs critères, comme leur âge, leur apparence physique ou encore leur statut (connecté / non connecté). En sélectionnant l’une des Cam girls, vous pouvez au choix consulter son profil, où vous pourrez en apprendre plus sur elle selon les informations qu’elle a remplies (âge, origine, description du caractère et généralement, goût sexuel), ou bien rentrer en contact avec elle si elle est en ligne.

Deuxième étape : le salon public

Si vous choisissez de rentrer en contact avec elle et qu’elle est disponible, vous arrivez sur un salon public où vous et d’autres personnes pouvez venir discuter avec le modèle. Ne nous méprenons pas, son but à elle est de réussir à exciter assez l’une des personnes présentes sur le salon public (appelés couramment des lurkers) afin de le convaincre de passer à l’étape suivante : le salon privé.

Troisième étape : le salon privé

Si le modèle vous plait particulièrement ou vous convainc, vous pouvez choisir de payer le prix du site afin de pouvoir proposer à votre contact de passer en privé. Si celle-ci accepte, vous aurez alors droit à un salon privé sur lequel vous serez seul avec la Cam girl (remarquez que les modèles hommes existent aussi, et qu’il suffit de transposer ce que je dis au masculin).

Sur ce salon, c’est la porte ouverte à vos fantasmes : vous et votre contact êtes désormais libres de vous parler de tout ce qui vous passe par la tête. Votre partenaire s’occupera en général d’accomplir à l’écran tous les fantasmes ou de suivre les directions que vous lui donnez afin de vous exciter. Vous pourrez ainsi vous caresser en observant votre contact à travers sa caméra, lui donner des ordres ou, au contraire, l’écouter prendre le contrôle de ce qui se passe à l’écran. Son but, dans tous les cas, sera de vous faire arriver au bout de votre fantasme avant la fin du temps qui vous est imparti. Une fois votre session terminée, le modèle retournera sur la partie publique du site de chat tandis que vous pourrez vous déconnecté, satisfait.

Rapprochement entre de la prostitution et ce principe de chat

Pour moi, le rapprochement est assez clair avec la prostitution : vous achetez des crédits qui vous donnent droit à un temps imparti avec un modèle de votre choix, dont le but sera de vous exciter et vous satisfaire au mieux pour que vous soyez satisfait, avant de retourner trouver un autre « client ». Ce n’est pas très différent d’une prostituée qui va elle aussi chercher à faire plaisir à ses clients, mais de manière plus physique cette fois-ci, contre un paiement qui donne droit à un certain temps.

Il existe plusieurs définitions de la prostitution qui diffèrent légèrement : elles peuvent inclure ou non l’idée de la vente du corps, c’est-à-dire d’un service sexuel physique, qui exclurait donc les sites de chat. Néanmoins et selon moi, les sites de chat proposent une objectivation évidente de la femme et de son corps à sens unique qui renvoie directement au sexisme le plus primaire et à la prostitution.

D’autres genres de sites de chat

J’ai parlé jusqu’ici des sites de chat dédiés aux hommes hétérosexuels cherchant l’excitation sexuelle grâce à la mise en contact avec des femmes payées, mais il existe de nombreux autres types de sites. Ceux-ci visent à l’accomplissement de fantasmes, et s’adressent à un autre type de public. Par exemple, des sites de domination et de soumission existent, ainsi que des sites homosexuels ou destinés aux femmes. En cherchant sur Google, vous aurez tôt fait de trouver un site de chat qui vous corresponde et sur lequel vous pourrez discuter avec des gens qui partagent votre fantasme !

Pas de commentaires

Faites moi un retour !